Boule à 8,5…sur 10!!!

Source: martelsolo.com

C’est un secret de polichinelle mais j’aime bien Joël Martel. Il réussit toujours à me surprendre par sa folie créatrice et son humour assez cinglant. L’auteur-compositeur et quasi-interprète réussit encore une fois à me dérouter alors qu’il a piraté lui-même sa propre sortie d’album de 24hrs. Cette dernière était prévu pour le 4 février en téléchargement gratuit sur son site!

« Boule à 10 » est un album unique en son genre… On y sent tout de suite l’esprit éclectique qui caractérisait les albums de Beck à l’époque! D’une voix railleuse fortement inspiré par Daniel Boucher, Martel Solo nous chante 12 chansons sur cet album… Douze histoires qui  ironisent, entre autres, les loosers qui rapent (du mot rap et non le verbe râper) la poutine en se prenant pour des gangsters dans la chanson « Claques sa gueule » jusqu’au fameux « 25 juin 2009 », jour de la mort du fameux Michael Jackson alors que tout le monde l’annoncait sur leurs statuts facebook… Parmis mes favorites, il y a la chanson « L’an 2000 » qui sonne extrêmement bien avec sa basse et son piano à la Beatles. Elle m’est resté dans la tête pendant quelques jours tout comme le refrain accrocheur de « Crocodiles » qui nous rappelle (avec raison) que le monde est rempli d’imbéciles…

Malgré une réalisation inégale (mais très bonne pour quelqu’un qui s’auto-produit), l’album tire partout et c’est sa plus grande qualité. On peut passer de l’histoire du gars qui en a assez d’avoir la machine de vidéo loterie comme seule amie (Vidéo Loterie), aux gens qui tentent d’avoir du fun en thérapie sans consommer quoi que ce soit (Partyrapie) sans oublier l’histoire du couple qui se quitta en camping par la faute de Kevin Parent  (Kevin Parent)… Près de 30 minutes de pure folie qui mérite encore plus d’attention de notre part!

Je vous conseille fortement de télécharger l’album « Boule à 10 » et de le partager avec tous vos contacts. Moi je lui donne 8,5 sur 10…et vous?

Publicités

One response to “Boule à 8,5…sur 10!!!

  • Daniel Labonté

    Joël Martel, j’avais du fun au début, enfin l’an dernier. Et un moment donné, oups, plus rien. C’était comme si j’envoyais une balle de tennis contre un mur et qu’elle ne rebondissait pas. Alors, j’ai arrêté de le suivre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :